Adam Bombole contre la subvention de l’importation du maïs




Adam Bombole contre la subvention de l’importation du maïs







Adam Bombole, homme d’affaires congolais et candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2011 a exprimé, lundi 4 novembre, sa crainte de voir la stratégie adoptée par le gouvernement Ilunga Ilunkamba, d’accorder les avantages fiscaux aux importations du maïs, créer des frustrations dans le chef des agriculteurs locaux.

" La « stratégie » adoptée par le gouvernement qui consiste à subventionner les importations du maïs n’est pas incitative pour notre agriculture et engendrera des frustrations !", a-t-il souligné.

Le président du parti politique ECCO ne s’explique pas que la République Démocratique du Congo qui dispose d’un géant espace propice à la culture et une main d’oeuvre conséquente, puisse privilégier la subvention du maïs cultivé à l’étranger plutôt que de soutenir la production locale.

"80 millions d’hectares de terre arable, 70 % de bras disponibles pour travailler !", s’est-il amèrement exclamé.

Précisons que malgré l’inquiétude soulevée ici par ce député honoraire, dans certaines provinces du pays, à l’image du Haut-Katanga, cette politique d’importation du maïs a contribué à maîtriser la flambée des prix qui prenait des allures inquiétantes.

Notons, néanmoins qu’elle devra servir à régler un problème précis, en attendant d’investir sensiblement dans l’agriculture locale tel que promis par le président de la République, pour éviter de frustrer les agriculteurs locaux.