Rencontre Lamuka-Guterres : Bemba zappe Fayulu et Muzito




Rencontre Lamuka-Guterres : Bemba zappe Fayulu et Muzito








Annoncé à Kinshasa lundi, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres ne rencontrera pas l’ancien candidat Lamuka à la présidentielle, Martin Fayulu qui continue, pourtant, à réclamer la vérité des urnes.

A la base, sur la liste transmis par le coordonnateur de la coalition politique Lamuka, Jean-Pierre Bemba Gombo à la cheffe de la Monusco, Leila Zerrougui ne figure pas les noms de Martin Fayulu et son allié, Adolph Muzito. Les deux venaient de muer la Dynamique de l’opposition en la Dynamique pour la vérité des urnes, une plateforme presque parallèle à Lamuka.

Bemba n’a donné aucune explication sur l’option et le choix des délégués Lamuka à cette rencontre. ’’ Drôle de façon d’agir quand on sait que Martin Fayulu a des revendications à faire passer’’, a hurlé un inconditionnel soutien de Fayulu.

Le leader du MLC a préféré six personnes moins encombrante, pour représenter la coalition de l’opposition Lamuka. Même Bazaiba a été écartée. Il s’agit de Kasongo Numbi, de Devos Kitoko Mulenda, de Pierre Lumbi, Fidèle Babala, Bernadette Ngoy et Dominique Munongo.

L’actuel coordonnateur de Lamuka rappelle que cette rencontre aura le lieu le 2 septembre prochain, à la demande de la cheffe de la Monusco.

A Kinshasa, le secrétaire général de l’ONU aura un tête-à-tête avec le chef de l’État, Felix Tshisekedi. Il aura également des entretiens avec la classe politique et les forces vives.

Antonio Guterres est arrivé samedi à Goma au Nord-Kivu où il a réaffirmé la détermination de l’ONU à accompagner les autorités congolaises pour stopper la maladie à virus Ebola et à éradiquer les Adf et les autres groupes armés qui pullulent dans la région.

Dimanche, il sera à Beni, l’épicentre de la maladie à virus Ebola et une zone où les terroristes ougandais des Adf commettent des exactions presque chaque jour.