Nomination des 3 bourgmestres à Kinshasa: l’ACAJ exige le retrait de l’arrêté de Ngobila




Nomination des 3 bourgmestres à Kinshasa: l’ACAJ exige le retrait de l’arrêté de Ngobila







L’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ) a annoncé samedi 17 août, son intention de demander formellement au gouverneur de la ville de Kinshasa de revenir sur son arrêté ayant porté sur la permutation et la nomination de quelques bourgmestres.

L’ACAJ a dénoncé l’irrégularité de la procédure employée par le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentily Ngobila, qui a simulé de permuter les bourgmestres afin d’en nommer trois autres sans en avoir la compétence.

" ACAJ va demander formellement au Gouverneur de la ville de Kinshasa de revenir sur son arrêt dit " portant permutation des bourgmestres", car il a nommé 3 d’entre eux alors qu’il n’en a pas compétence légale. Seul le ministre de l’Intérieur peut les nommer à titre provisoire", a déclaré Georges Kapiamba, président de l’ACAJ.

Parmi les trois bourgmestres nommés par le gouverneur de Kinshasa, on retrouve Rossi Kiwa, coordonnateur national du Réseau des Jeunes pour l’Emergence du Congo (REJECO), qui a pris la place du PPRD Sapu Kalimasi, dans la commune de Kinshasa.

Il convient de noter que Rossi Kiwa s’était beaucoup investi pour l’élection de l’actuel gouverneur de Kinshasa en mobilisant des jeunes. Voilà ce qui explique cette récompense qui, malheureusement, n’a pas suivi les normes en la matière, si l’on fait foi aux propos de l’ACAJ.

Les trois bourgmestres à problème devraient remplacer les anciens qui se sont faits élire députés provinciaux, rappelle-t-on.