Le programme du gouvernement Ilunga est déjà étoffé et disponible (Mayo)




Le programme du gouvernement Ilunga est déjà étoffé et disponible (Mayo)








« On a pris les éléments importants du programme de l’Honorable Shadary, on les a intégrés dans le programme du président de la Républqie, qui a été élu sur base d’un programme et c’est ce programme là qui compte. Mais nous avons tenu compte des éléments du programme de nos partenaires », explique ce jeudi 1er août sur TOP CONGO, Jean-Baudouin Mayo, cadre du Cap pour le changement (CACH) et un des délégués de cette plate-forme aux négociations avec le Front commun pour le Congo (FCC).

S’agissant de l’investiture du prochain gouvernement Ilunga Ilunkamba, ce cadre du CACH « pense que si les regroupements politiques accélèrent le processus, il va y avoir une session extraordinaire au cas où on se retrouverait loin du 15 septembre. Mais si la classe politique, du moins la majorité au pouvoir FCC-CACH trainait le pied, ça sera bien sûr renvoyé à la session de septembre, mais je ne pense pas qu’on n’en arrivera là ».

Le Front commun pour le Congo (FCC) et le Cap pour le changement (CACH) s’acitvent déjà pour proposer leurs candidats respectifs pour le prochain gouvernement. L’équipe gouvernementale de Sylvestre Ilunga Ilunkamba, nommé en mai dernier, devrait être publiée rapidement pour son investiture à l’Assemblée nationale, dans le cadre d’une session extraordinaire. Les grandes lignes du programme de l’Exécutif national, étoffé par le premier ministre en concertation avec le président de la République, est disponible.


Lundi dernier, ces deux regroupements ont procédé officiellement à la signature d’un accord de coaltion devant aboutir à la formation du gouvernement, au terme des négociations engagées peu après la nomination du premier ministre et placées sous la supervision du président de la République, Félix Tshisekedi et de son précédesseur, Joseph Kabila, sénateur à vie.

Crise au sein de l’AFDC-A

Alors que les tractations se poursuivent pour la désignation des candidats devant représenter le FCC et le CACH au gouvernement, la tension reste vive au sein du regroupement politique AFDC-A. L’aile dirigée par Néné Nkulu ne désarme pas, estimant être de droit habilitée à engager cette plate-forme

« La présidente du regroupement AFDC et Alliés, l’honorable Néné Ilunga Nkulu, est très claire à ce sujet là. L’AFDC et Alliés est un et indivisible. Ayant participé, dans le cadre des du FCC aux différentes négociations qui précèdent la formation du gouvernement, il y aura des retombées manifestes qui vont venir à nous l’AFDC-A. Les personnalités qui ont été exclues de l’AFDC-A, et qui n’appartiennent plus au FCC, devront tirer les conséquences logiques et ne prendront pas part au gouvernement » explique ce jeudi 1er août sur TOP CONGO, Maitre Claudel Tshikanga, membre de cette branche de l’AFDC-A.

Et de conclure que l’avenir de ces exclus de l’AFDC « ne nous concerne pas. C’est à eux d’orienter leur avenir politique de la manière qu’ils trouveront la plus juste ».