Le ministre de l’intérieur devra annuler l’arrêté de Gentiny Ngobila (Mamba)




Le ministre de l’intérieur devra annuler l’arrêté de Gentiny Ngobila (Mamba)








« Le ministre national de l’intérieur devra annuler l’arrêté » du gouverneur de la ville de Kinshasa portant permutations et désignations à titre provisoire des bourgmestres et bourgmestres adjoints, souhaite Jean-Jacques Mamba.

Parce que « le gouverneur doit respecter la loi qui ne lui reconnaît pas le pouvoir de nommer les bourgmestres ».

Tout exhortant « d’arrêter de défier nos propres lois », ce cadre du [Mouvement de libération du Congo] de Jean-Pierre Bemba, « triste », déplore le fait que « l’UDPS [de Félix Tshisekedi] accepte cette compromission qui remet en cause son combat fondamental ».

Aucune urgence

Bien que certains bourgmestres ont été élus députés nationaux et sénateurs, Jean-Jacques Mamba souligne qu’il n’y « avait pas urgence. Il y a un gouvernement en gestation. Il y aura un ministre de l’intérieur ».

Il relève que « l’intitulé, c’est permutation mais on a quand même nommé des bourgmestres. C’est donc un arrêté manifestement illégal ».

Il espère que « ceux qui font le droit feront le nécessaire, en tant que législateurs, nous constatons qu’il a violé la constitution et nous prenons nos responsabilités ».

Interpellation du gouverneur et du ministre de l’Intérieur

« Le ministre de l’intérieur devra répondre au niveau du Parlement. Au moment venu, nous allons nous [interroger] sur la question pour prendre des mesures qui s’imposent », annonce ce député national.

Jean-Jacques Mamba souhaite que « les députés provinciaux interpellent le gouverneur de la ville, « s’ils ne le font, nous interpellerons le ministre de l’intérieur »