Le parti Envol de Delly Sessanga propose la réduction du nombre des députés nationaux de 500 à 350




Le parti Envol de Delly Sessanga propose la réduction du nombre des députés nationaux de 500 à 350








Le parti politique Envol, du député Delly Sessanga, suggère la réduction du nombre des élus à l'Assemblée nationale, soit 350 députés au lieu de 500, comme c'est le cas présentement.C'est une des recommandations issues des travaux de son bureau politique, élargi sous forme de convention aux provinces, qui s'est clôturée ce samedi 13 juillet au centre Nganda.

Le président d’Envol, Delly Sessanga, estime également que la répartition des sièges à la Chambre basse du parlement ne devrait plus se faire sur base du nombre des électeurs mais plutôt sur base du recensement de la population par circonscription.

Envol a réaffirmé son appartenance à « Ensemble pour le changement »



Parti membre de la plateforme « Ensemble pour le changement », Envol a réaffirmé son appartenance à cette plateforme, conformément à sa charte constitutive signée à Johannesburg en mars 2018 qui préserve l'autonomie juridique des partis membres.

"Le bureau politique de Envol recommande au Comité national de réaffirmer l'attachement du Parti à la ligne définie dans la déclaration politique d’Ensemble pour le changement du 26 février 2019. De demander en outre que les partis politiques membres de Ensemble de se remettre au travail, en demeurant mobilisés pour soutenir sa ligne politique en s'appuyant sur ses représentants dans les institutions", ont recommandé les membres du bureau politique de ce parti.

Cette recommandation est consécutive au souhait de Moïse Katumbi de transformer Ensemble en un grand parti politique.

Actualité oblige, Envol a exigé la démission des juges de la Cour constitutionnelle à qui, le parti reproche d'avoir été corrompus dans le cadre des contentieux électoraux des élections législatives.