Lamuka s'engage à réformer les institutions




Lamuka s'engage à réformer les institutions








A l'issue de la réunion de son présidium, organisé ce mardi 30 juillet à Lubumbashi, la plateforme Lamuka a promi de mener une lutte en vue d’obtenir des réformes institutionnelles au pays.

Il s’agit des réformes visant notamment “la Cour Constitutionnelle, la Commission électorale nationale indépendante (CENI), le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC) et la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH)", lit-on dans le communiqué qui a sanctionné cette réunion.

Les leaders de cette plateforme ont, en outre, réaffirmé leur "engagement à œuvrer dans la franche collaboration et la cohésion" afin de poursuivre la lutte.

"A cet effet, chacun des leaders s'emploiera à exhorter les collaborateurs et militants de son parti et regroupement politique à demeurer unis, disciplinés, vigilants et mobilisés pour déraciner les antivaleurs qui handicapent le progrès de la société congolaise", ont-ils ajouté.

Pour rappel, Moïse Katumbi, arrivé au terme de son mandat de trois mois comme coordonnateur de cette plateforme, a passé le relais à Jean-Pierre Bemba pour un nouveau mandat de 3 mois, conformément au principe de la présidence tournante, établi par les leaders de Lamuka.