RIA demandent à la Cour constitutionnelle d’ordonner à la Ceni d’afficher dans les centres de compilation (communiqué)




RIA demandent à la Cour constitutionnelle d’ordonner à la Ceni d’afficher dans les centres de compilation (communiqué)




Léon Kengo wa Dondo


Les résultats provisoires des élections législatives nationales et provinciales publiés par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), continuent de faire objet des contestations. Le Regroupement politique les Républicains indépendants et alliés (RIA), dirigé par le président sortant du Sénat, Léon Kengo wa Dondo, a, dans un communiqué publié ce mardi 15 janvier, demandé à la Cour constitutionnelle, « d’ordonner » à la Ceni, de procéder à l’affichage des résultats dans les Centres locaux de compilation des résultats (CLCR).

Cette demande de RIA fait suite « aux nombreuses irrégularités » observées lors de la tenue du scrutin le 30 décembre dernier qu’ils dénoncent par ailleurs. Selon eux, cette opération permettra à la population de vérifier elle-même la conformité des résultats publiés par la centrale électorale.


« RIA demandent à la Cour constitutionnelle d’ordonner à la Ceni d’afficher dans les centres de compilation les résultats de différents bureaux de vote afin de permettre à la population de s’assurer de la conformité des résultats publiés aux votes qu’elle a exprimés ou, à défaut, de procéder au comptage manuel des bulletins de vote » lit-on dans le communiqué.

Pour le regroupement de Léon Kengo wa Dondo : « En cas de non respect par la Ceni de cette obligation légale ou de l’impossibilité du comptage manuel, les RIA demandent à la Cour constitutionnelle et aux Cours d’appel de prononcer l’annulation pure et simple des élections. »

Dans une déclaration à la presse, le lundi dernier, le porte-parole de Félix Tshisekedi, Vidiye Tshimanga, a fait savoir que la coalition Cap pour le Changement (CACH), va déposer également un dossier de recours à la Cour constituttionnelle en constestation des résultats provisoires publiés par la Ceni.

« Il y a un certain nombre d’incohérence entre les chiffres que nous avons et ceux qui ont été présentés par les résultats de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). Une équipe d’avocats qui est dirigée par Maitre Mukendi a préparé un dossier qui sera déposé aux autorités compétentes. Ces chiffres se basent sur les éléments que nous avons pu compulser grâce à nos témoins », avait déclaré, le porte-parole de Félix Tshisekedi.