Report dans la publication des résultats : Lamuka exige "la vérité des urnes"




Report dans la publication des résultats : Lamuka exige "la vérité des urnes"


suite à l'annonce faite par Corneille Nangaa de reporter à "la semaine prochaine" la publication des résultats provisoires des élections, la coalition Lamuka, lors d'un point de presse animé par Pierre Lumbi à l'hôtel Faden House, a regretté les atermoiements de la Ceni quant à la publication des résultats et ce report "sans précision de date".

"C'est avec regret que la coalition Lamuka constate le report de la publication des résultats sans précision d'aucune date pour les résultats du scrutin de la présidentielle et des législatives nationales ainsi que des provinciales", a déclaré Pierre Lumbi, porte-parole de cette coalition de l'opposition.


Selon lui, "la Ceni n'avait aucune raison valable de reporter la publication de ces résultats" puisque "tous les bureaux de vote ont déjà les résultats dépouillés et affichés".

Lamuka a également mis en garde la Ceni contre "toute tentative de publier des résultats autres que ceux affichés dans les bureaux de vote et ajoute qu'elle "la tiendrait responsable contre toutes conséquences qui résulteraient de cette situation".

Ce faisant, cette coalition de l'opposition invite "le gouvernement et la Ceni à cesser toute intimidation et menaces à l'encontre des observateurs indépendants qui expriment dans leurs rapports les tendances exprimées dans les différentes circonscriptions électorales".


Le porte-parole de Lamuka a profité de ce point de presse pour dénoncer ce qu'il appelle "le tapage médiatique mené par le FCC proclamant la soi-disant victoire de son candidat". D'après lui, "cette attitude cache mal le désarroi qui habite cette famille politique".

Lamuka a aussi déploré la coupure d'internet et des signaux de certaines chaines de télévision et de radio "constituant une atteinte grave au droit à l'information garanti par la constitution".

Au final, Pierre Numbi a affirmé qu'"En phase avec la déclaration de l'ancien président malien Dioncounda Traoré, chef de la mission d'observation de l'UA, et celle de la Cenco, la coalition, avec le peuple Congolais, attend dans la sérénité - couplé d'une vigilance accrue - que la Ceni puisse rapidement annoncer les résultats tels qu'affichés dans les bureaux de vote et conformes à la volonté du peuple telle qu'exprimée dans les urnes".