La MP rappelle à la Cenco qu’elle était à l’origine d’une « fausse lettre testament » de Tshisekedi contenant le nom d’un prétendu 1er ministre »





La MP rappelle à la Cenco qu’elle était à l’origine d’une « fausse lettre testament » de Tshisekedi contenant le nom d’un prétendu 1er ministre »

André-Alain Atundu Liongo


Au cours d'un point de presse tenu ce mardi 08 janvier 2019, la Majorité présidentielle (MP) s’en est pris à la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) après la présentation de son rapport préliminaire sur les scrutins du 30 décembre dernier.

Pour le porte-parole de la MP, André-Alain Atundu, sa plateforme n’est nullement impressionnée par les propos de la CENCO qui dit connaître le vainqueur de la présidentielle.

« Elle lui rappelle tout simplement l’épisode rocambolesque de la fausse lettre-testament de Tshisekedi contenant le non d’un prétendu premier ministre que la CENCO voulait remettre au président Kabila », a-t-il déclaré.

Pour la MP, la CENCO devrait donner une orientation morale autour des valeurs chrétiennes qui structurent la société et non des instructions politiques en faveur de telle thèse, de tel programme électoral, ou de tel candidat ne relevant ni de la mission prophétique de l’Église, ni de sa vocation apostolique.

« Malheureusement, certaines têtes couronnées de la CENCO astucieusement motivées, s’adonnent à cœur joie au jeu de la mondanité spirituelle exécutée à la perfection sous l’inspiration de quelques princes de ténèbres tapis dans les milieux de puissance d’argent ! », conclut Atundu.

Lors de la présentation de son rapport préliminaire sur le déroulement des trois scrutins combinés du 30 décembre 2018, l’abbé Donatien Nshole a déclaré que sa mission d’observation connaissait déjà le nom du vainqueur de la présidentielle et appelé la Ceni à ne publier que la vérité des urnes.