PRÉSIDENT YAKUBU GOWON, PAR KALLÉ ET L’AFRICAN-JAZZ.

PRÉSIDENT YAKUBU GOWON, PAR KALLÉ ET L’AFRICAN-JAZZ.


Le général Yakubu Gowon
En parcourant le site de Planet Ilunga, nous y avons découvert une chanson intitulée « PRÉSDIENT YAKUBU GOWON », que le grand Kallé avait dédiée en 1966 au jeune officier général nigérian, qui venait de s’emparer du pouvoir.
Cette œuvre est certes de la propagande et nous semble avoir été pressée en nombre très limité. Mais 52 ans après, elle revêt désormais un caractère historique, et devrait basculer dans le domaine public. Raison pour laquelle nous  la diffusons comme pièce de la mémoire africaine.
En l’auditionnant, nous nous rendons compte que dans le cadre du panafricanisme, la chanson congolaise avait profité de son rayonnement international pour célébrer plusieurs les leaders africains : Léon Mba ; Jean Bedel Bokasa ; Omar Bongo Massamba Débat Youlou ; Marien Ngouabi ; Yombi Opango ; Kaunda na Zambie dans « One Zambia on nation » ; Modibo KeitaMichomberoNyerereMandela, etc, etc .
Revenons au général Yakubu Gowon pour souligner qu’à moins d’une erreur de notre part, c’est lui qui avait inauguré la série des coups d’état militaire au Nigéria. Il avait eu au milieu des années ‘60 la lourde tâche de combattre la rébellion du Biafra, dirigée par le colonel Odjuku. Nous nous souvenons encore que Gowon fait partie des dirigeants africains qui avaient accepté de se retirer du pouvoir, avant d’aller poursuivre ses études en Grande Bretagne.