L’étoile de Luc Nkulula s’est éteinte

L’étoile de Luc Nkulula s’est éteinte


La nouvelle est reprise par plusieurs médias nationaux et étrangers : Luc Nkulula n’est plus. Mais ce qui aux yeux de plusieurs personnes passe pour un meurtre prémédité intrigue. L’activiste des droits de l’homme est mort carbonisé dans l’incendie qui a ravagé sa maison. Le drame est survenu dans la nuit de samedi à dimanche.



Luc Nkulula (33 ans), membre de la LUCHA s’est beaucoup investi avec son mouvement pour le respect de la Constitution et pour l’instauration de la démocratie dans notre pays. Il est devenu l’icône de la jeunesse congolaise le 22 novembre lorsqu’il a levé le point dans le camion de la police lors de la répression d’une manifestation contre la prolongation de Joseph Kabila au pouvoir.

Le dimanche 10 juin vers 2h du matin, sa maison dans le quartier Himbi à Goma a pris feu. Les voisins, témoins ce de triste événement, privilégient la piste criminel. Il n’y avait pas d’électricité dans le quartier cette nuit-là et Luc ne cuisinait pas non plus car il faisait déjà tard. Le salon était la première pièce à prendre feu. Malgré les appels au secours, rien n’avait pu être fait pour le sortir des flammes. Luc Nkulula est mort brûlé vif.

Juriste de formation, il avait représenté la Lucha à la conférence de Genval (Belgique) en 2016 aux côtés des autres leaders de l’opposition. Après Rossy Mukendi à Kinshasa et Éric Boloko à Mbandaka, la jeunesse congolaise vient de perdre une étoile.

Le CLC qui a demandé au peuple congolais de lui rendre un hommage digne et pacifique à la hauteur de son combat, a exigé une enquête indépendante.